TenzingangArunachal Pradesh

Established in 1972 to rehabilitate initially 34 Tibetan refugees who resides at Dhirang, Khalagtang and other nearby border areas of Tibet mainly as an agricultural settlement. The main crop they harvest are Apple, Kiwi, Apricot, Maize, Onion, beans, mustard, garlic & different types of vegetables.

It is situated in sub-himalayan range in the West Kameng district of Arunachal Pradesh in India, fairly close to the Indo-Tibet border or North East of India. Tenzingang is situated on a hilly area surrounded by snow flaked mountains of Himalayan ranges with thick rainforest.

Tenzingang Tibetan Settlement is situated in sub-himalayan range in West Kemang district of Arunachal Pradesh near the border of Assam and Bhutan. It is about 200 Km from Tezpur town of Assam.

Agriculture and horticulture are the main sources of livelihood for the settlement people with tradional way of farming blended with modernised technique but free from any use of chemicals. The cultivation of crops are mainly dominated by paddy, millet, barley, vegetables. But in these days farmers have diverted their crops and started cultivating apple and kiwi as cash crops. Apple and kiwi production is very famous in the region by its quality. Products are being sold in the nearby towns of Assam and Kolkata.

The main problem being faced by the settlers is its inaccessibility to the outer world due to lack of proper communication, poor electricity, roads and transportation facilities. Alternative and sustainable source of income and generation of employment opportunity to youth are also necessary not only for economic and social reasons, but also for the preservation of the Tibetan culture and tradition, in order to make the settlement viable in the long run.

L’Arunachal Pradesh est un État de l’Inde à son extrême nord-est. Il a une frontière de 160 km avec le Bhoutan à l’ouest, de 1 080 km au nord avec la République populaire de Chine et de 440 km à l’est avec la Birmanie. Il s’étend des sommets enneigés de l’Himalaya au nord jusqu’à la vallée du Brahmapoutre au sud. C’est le plus grand État du nord-est, plus grand que l’Assam qui est cependant plus peuplé.
Les habitants actuels de l’Arunachal Pradesh ont pour ancêtres des populations venues du Tibet au cours de la période préhistorique, ainsi que des populations thaïes et birmanes arrivées ultérieurement. La connaissance de l’histoire de l’Arunachal Pradesh reste, à l’exception des zones situées au nord-ouest de l’État, très limitée.

Les régions du nord-ouest, après avoir appartenu au royaume Monba de Monyul pendant la période allant de -600 à 500 environ, sont passées sous le contrôle du Tibet et du Bhoutan. Le 6e Dalaï Lama, Tsangyang Gyatso, est originaire de la région de Tawang où il est né en 1682.
Les autres régions, en particulier celles bordant l’actuelle Birmanie, sont quant à elles passées sous la dépendance des Âhom et des Assamais, jusqu’à leur annexion à l’Inde britannique par les Britanniques en 1858.

En 1913-1914, l’administrateur britannique Sir Henry McMahon dessina, dans le cadre de la Convention de Simla, une nouvelle ligne frontière de 890 km entre l’Inde britannique et le Tibet, connue sous le nom de ligne McMahon, qui faisait passer sous contrôle britannique divers territoires contrôlés par le Tibet, notamment la région de Tawang. Les représentants britannique, tibétain et chinois paraphèrent la convention, mais le gouvernement de Pékin s’opposa aussitôt à l’accord et renia le paraphe de son délégué. Depuis lors, les gouvernements chinois successifs, d’abord de la République de Chine, puis de la République populaire de Chine, ont toujours revendiqué la souveraineté chinoise sur cette région qu’ils considèrent comme une partie du Tibet.

Lors de la prise de contrôle du Tibet par la nouvelle République populaire de Chine en 1950, l’Inde déclara unilatéralement la ligne Mac-Mahon comme sa frontière avec la Chine, puis força l’administration tibétaine à quitter la région de Tawang où elle était restée présente. La ligne McMahon est reconnue par le 14e Dalaï Lama, comme elle le fut par le 13e Dalaï Lama, et présentée sur les cartes publiées par l’actuelle Administration centrale tibétaine en exil à Dharamsala, comme frontière sud du Tibet.

La NEFA (North East Frontier Agency) fut créée en 1954. Après une période de relations cordiales entre la Chine et l’Inde, la question de la frontière se raviva brutalement lors de la guerre sino-indienne de 1962, au cours de laquelle la Chine s’empara de la plus grande partie de la NEFA. Cependant, la Chine, bien qu’elle ait déclaré sa victoire, se retira derrière la ligne McMahon et libéra ses prisonniers indiens en 1963. La guerre entraîna la fin des échanges commerciaux avec le Tibet, bien qu’en 2007 des signes de reprise des échanges se soient manifestés.

L’État de l’Arunachal Pradesh a officiellement remplacé la NEFA le 20 février 1987.

http://en.wikipedia.org/wiki/Arunachal_Pradesh

Ecole-de-TenzingangTenzingang Tibetan Settlement, Bomdila

Tenzingang fut fondé en 1972 pour accueillir dans un camp agricole de réfugiés des tibétains résidant à Dhirang, Khalagtang et d’autres lieux en bordure du Tibet. Le village est situé dans le district de West Kameng en Arunachal Pradesh à 83 km de Bomdila. D’une superficie totale de 5400 hectares, il se compose de 4 hameaux où vivent 1240 personnes.

Les principales récoltes sont les pommes, les kiwis, les abricots, le maïs, les oignons, les haricots, la moutarde, l’ail et différents légumes. La population de Tenzingang est d’environ 1000 habitants. Tenzingang est situé dans la chaîns subhimalayenne, dans le district du Kameng occidental, dans l’Arunachal Pradesh, en Inde, assez prêt de la frontière indo-tibétaine du nort-est de l’Inde. Tenzingant est juché sur une zone de collines, entouré par des montagnes couvertes de neige des chaînes himalayennes avec des forêts arrosées par la pluie. Le camp de réfugiés est situé dans la chaîne subhimalayenne, à l’ouest de Kameng, dans l’Arunachal Pradesh, proche de la frontière avec l’Assam et le Bhoutan. Il est à environ 200 km de la ville de Tezpur dans l’Assam. On trouve au village : 1 école primaire avec 370 enfants, 1 internat, 1 hôpital (sans médecin), 1 centre médical de médecine tibétaine. 1 coopérative qui gère : 1 atelier de tapis,1 atelier de confection de papier artisanal, 1 menuiserie, 1 atelier de confection d’ustensiles ménagers, 1 laiterie, 1 petite meunerie. Part of Tenzingang Tibetan Settlement, Arunachal Pradesh L’altitude est à environ 6000 pieds (1800 mètres) au dessus du niveau de la mer, avec une température moyenne de 35 à 40 degrés centigrades l’été et de 0 à 3 degrés l’hiver avec une certaine douceur dans la journée. Les chutes de pluie y sont environ de 1543 mm par an. En raison d’une zone de collines, les éboulements sont plus fréquents pendant la saison des pluies qui débute fin mai et se termine vers la mi-septembre. La meilleure période pour visiter la régions est entre février et mai, ainsi que entre septembre et novembre. La gare la plus proche de Tenzingang est à Guwahati, à environ 200 km du camp. L’aéroport le plus proche est à Tezpur, à environ 120 km du camp. Les étrangers doivent se munir d’un permis spécial pour visiter Tenzingang, situé dans une zone « sous surveillance spéciale» .

L’agriculture et l’horticulture sont les sources de moyens d’existence principales pour les habitants du camp, avec une façon traditionnelle de cultiver, mélangée à des techniques modernes, mais sans aucun usage de produits chimiques. Les récoltes sont essentiellement du riz, du millet, de l’orge et des légumes. Mais récemment, les cultivateurs ont diversifié leurs récoltes et ont commencé à cultiver des pommes, des kiwis pour les commercialiser. La production de pommes et de kiwis est très réputée dans la région pour sa qualité. La production est vendue dans les villes proches d’Assam et de Calcutta. Le problème principal auquel font face les habitants de cette région est son accès difficile au monde extérieur, en raison du manqué de voies de communication adaptées, du manqué d’électricité, de facilites des routes et des transports. Des sources de revenus autres et efficaces et des possibilités de créer de l’emploi pour la jeunesse sont également nécessaires, non seulement pour des raisons économiques et sociales, amis aussi pour la préservation de la culture et de la tradition tibétaines, pour rendre viable le camp à longue échéance.

http://www.centraltibetanreliefcommittee.org/settlements/india/northeast/tenzingang.html

 

Ecole-de-Tenzingang-(2)L’école de Tenzingang :

L’ association finance fonctionnement du bus de ramassage scolaire et améliore le quotidien de la cantine de l’école.